Jammin'Juan

Jeudi 25 Octobre 2018 - Samedi 27 Octobre 2018
60 chemin des Sables
06160 Juan-les-Pins
France
Type d'évènement : 
  • Musique
Téléphone : 
+33 (0)4 22 10 60 01 /10

25, 26 et 27 octobre 2018

Un événement organisé par l’Office de Tourisme et des Congrès d’Antibes Juan-les-Pins, organisateur de « Jazz à Juan », avec le soutien affirmé de  L’International Jazz Festival Organization (IJFO), de la SACEM, de l’ADAMI et du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes !

JAMMIN’JUAN 2018. C’EST...

● 3 jours dédié aux professionnels du Jazz, accueillant organisateurs de festival, agents artistiques, directeurs de salles, clubs de jazz, journalistes, musiciens et... le grand public bien évidemment.
● 27 groupes, une centaine de musiciens, 3 jours de jazz !!!
● 2 scènes de Showcase permettant l’écoute d'une vingtaine de formations sur 2 jours.
● Des « rencontres » autour d’un buffet, des rencontres entre musiciens (ou leurs représentants) et programmateurs réservés aux professionnels.
●  Et... une ouverture au grand public à l’occasion de trois concerts réunissant chacun trois formations, avec accès durant chaque journée aux scènes « Showcases »

Les Concerts grand public, en vente sur ce site :

Le 25 octobre à 20h30 : Philippe Villa Trio suivi de Jean Michel Bernard

Le « Philippe Villa Trio » propose un jazz moderne au swing contagieux et au groove actuel. Grand mélodiste, le pianiste Philippe Villa compose une musique empreinte d’émotions qui nous invite au voyage. Il est accompagné du contrebassiste Fabrice Bistoni qui apporte au groupe un appui musical solide et créatif, et du batteur Gérard Juan, qui se fait très présent, subtil ou très intense. Ce trio très cohérent et complice nous entraîne dans un tourbillon émotionnel enivrant.

Jean-Michel Bernard : Artiste SACEM

Pianiste de jazz, accompagnateur de Ray Charles les trois dernières années de sa vie et compositeur attitré de la musique des films de Michel Gondry (La Science des rêves, Soyez sympa, rembobinez…), Jean-Michel Bernard, depuis plusieurs années, symbolise l’émergence d’une nouvelle génération de compositeurs pour l’image. Orchestrateur, pianiste pyrotechnique, c’est l’homme de toutes les situations musicales. Sa singularité, c’est surtout un goût musical très ouvert, très éclaté, du jazz de tradition au jazz moderne, de la musique symphonique aux musiques du monde. Pas de hiérarchie entre Bach et les Beatles ! Et c’est précisément le cinéma qui lui a donné le moyen de faire la synthèse entre ces différentes cultures, à travers entre autres « Jean-Michel Bernard plays Lalo Schifrin », un projet portant essentiellement sur les orchestrations des musiques de films composées par le compositeur argentin (« Mission Impossible », « Bullit », « Dirty Harry »...), projet né de l’amitié unissant les deux musiciens et de la réussite d’un programme de concert monté par Jean-Michel en hommage à Schifrin au Festival de la Baule en 2017.  Regardez le vidéo.

 

Le 26 octobre à 20h30 : Hailé – Jno Baptiste suivi de Hugh Coltman

 Haïlé Jno-Baptiste est un chanteur de soul français, multi-instrumentiste et producteur. Né dans une famille de musiciens (ses parents étaient eux-mêmes musiciens), il a commencé son parcours musical à l'âge de douze ans en perfectionnant ses compétences et en jouant de la guitare. Les télespectateurs français l’ont découvert lors de la première édition de The Voice en 2012, où il a fait forte impression avec sa voix ultra smoothy dans une ambiance soul comme on les aime. Très vite repéré et très sollicité par la scène Soul et Rhythm And Blues française, il enregistre et joue avec des artistes tel que Ben l’Oncle Soul, Ayo, Amel Bent, Y’akoto, Christophe Willem ou Maitre Gims… La sortie prochaine de son premier album mêlant, avec sobriété et délicatesse, toutes ses influences musicales, est très attendue.

 Hugh Coltman – Parrain de l’événement.- Artiste SACEM

Après s’être produit à travers l’Europe pendant cinq ans et avoir publié sept albums avec le groupe de blues  « The Hoax », Hugh Coltman, salué par la presse pour sa « voix unique » décide de prendre un peu de recul alors que sa renommée commençait à déborder les bords du cercle des initiés. C'est une rencontre avec le pianiste Eric Legnini, lors de l'émission « One Shot Not » de Manu Katché, qui le fait basculer dans l’univers jazz. Hugh Coltman trouve rapidement le moyen d'exprimer tout son talent dans ce style de musique qui connaît pourtant nombre de références et de légendes. Une vraie leçon d’élégance, la légèreté divine d’une voix de funambule et, de bout en bout, un propos tout en intelligence musicienne. » Après son passage à « Jazz à Juan » en 2016 et sa nomination comme « Voix de l’Année » aux Victoires du Jazz 2017 (suite à « Shadows » enregistré en hommage à Nat King Cole), Hugh Coltman revient avec « Who’s Happy ? », son nouvel opus enregistré à la Nouvelle-Orléans.

Le 27 octobre à 20h30 : Armel Dupas trio suivi par Sly Johnson

Armel Dupas,  pianiste trentenaire au visage juvénile est loin d'être inconnu au bataillon: son duo « WaterBabies » avec la batterie de Corentin Rio avait remporté le tremplin de « Jazz à Vienne » en 2013 . Et puis ce complice de Sandra Nkaké et (récemment) d'Henri Texier a également participé à l’enregistrement de bandes originales de films pour Christophe Honoré ou Arnaud Desplechin. Avec un style affirmé électro-acoustique, le nouveau trio d’Armel Dupas sculpte le son, transforme son vécu en mélodie et métamorphose son ressenti sur l’actualité en couleurs sonores. Les compositions du groupe, entre « ambiant music » et « rock progressif », offrent ainsi une large place au synthétiseur analogique piloté par Mathieu Penot et Kenny Ruby, respectivement batteur et bassiste du trio. 
Concert proposé dans le cadre de Jazz Migration, dispositif d'accompagnement de jeunes musiciens de jazz porté par AJC, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de la SACEM, de l’Adami, de la SPEDIDAM, du CNV, de la SCPP, de la SPPF, du FCM et de l’Institut Français.

Sly Johnson, artiste Jazz Radio

Voix soul, cœur hip-hop, champion de beat-box, Sly Johnson est incontournable ! Auteur, compositeur et interprète du « Saïan Supa Crew », l’artiste a depuis mené de nombreuses collaborations (Camille, Erik Truffaz, Oxmo Puccino, Ayo, Lucky Peterson, Jacky Terrasson...). Aujourd’hui, il réalise un nouvel album en collaboration avec Renaud Létang (Manu Chao, Oxmo Puccino, Lianne La Havas, Feist…). Sur scène, Sly Johnson associe ses machines à la chaleur et au son organique du clavier (Laurent Coulondre), de la guitare (Ralph Lavital), de la basse (Laurent Salzard) et de la batterie (Martin Wangermée). S’échappe alors un groove abrasif, une musique riche, au carrefour du hip-hop et du funk ! Grand habitué de la scène, il embarque avec une extrême générosité les spectateurs dans son univers musical. Une performance irrésistible !

 

Bas de page